Edgar Allan Poe – La Barrique d’amontillado

J’avais supporté du mieux que j’avais pu les mille injustices de Fortunato ; mais, quand il en vint à l’insulte, je jurai de me venger. Vous cependant, qui connaissez bien la nature de mon âme, vous ne supposerez pas que j’aie articulé une seule menace. À la longue, je devais être vengé ; c’était un […]

Edgar Allan Poe – L’Île de la fée

Nullus enim locus sine genio est. SERVIUS. La musique, – dit Marmontel, dans ces Contes Moraux que nos traducteurs persistent à appeler Moral Tales, comme en dérision de leur esprit, – la musique est le seul des talents qui jouisse de luimême ; tous les autres veulent des témoins. Il confond ici le plaisir d’entendre […]

Edgar Allan Poe – L’Homme des foules

Ce grand malheur de ne pouvoir être seul ! La Bruyère. On a dit judicieusement d’un certain livre allemand : Es loesst sich nicht lesen, – il ne se laisse pas lire. Il y a des secrets qui ne veulent pas être dits. Des hommes meurent la nuit dans leurs lits, tordant les mains des […]

Edgar Allan Poe – L’Ange du bizarre

C’était une froide après-midi de novembre. Je venais justement d’expédier un dîner plus solide qu’à l’ordinaire, dont la truffe dyspeptique ne faisait pas l’article le moins important, et j’étais seul, assis dans la salle à manger, les pieds sur le garde-feu et mon coude sur une petite table que j’avais roulée devant le feu, avec […]

Edgar Allan Poe – Hop-Frog

Je n’ai jamais connu personne qui eût plus d’entrain et qui fût plus porté à la facétie que ce brave roi. Il ne vivait que pour les farces. Raconter une bonne histoire dans le genre bouffon, et la bien raconter, c’était le plus sûr chemin pour arriver à sa faveur. C’est pourquoi ses sept ministres […]

Edgar Allan Poe – Eleonora

Sub conservatione formæ specificæ salva anima. RAYMOND LULLE Je suis issu d’une race qu’ont illustrée une imagination vigoureuse et des passions ardentes. Les hommes m’ont appelé fou ; mais la science ne nous a pas encore appris si la folie est ou n’est pas le sublime de l’intelligence, – si presque tout ce qui est […]

Edgar Allan Poe – Double Assassinat dans la rue Morgue

Quelle chanson chantaient les sirènes ? quel nom Achille avait-il pris, quand il se cachait parmi les femmes ? – Questions embarrassantes, il est vrai, mais qui ne sont pas situées au-delà de toute conjecture. SIR THOMAS BROWNE. Les facultés de l’esprit qu’on définit par le terme analytiques sont en elles-mêmes fort peu susceptibles d’analyse. […]

Edgar Allan Poe – Derniers contes

Keats est mort d’une critique. Qui donc mourut de l’Andromaque [1] ? Âmes pusillanimes ! De l’Omelette mourut d’un ortolan. L’histoire en est brève [2] . Assiste-moi, Esprit d’Apicius ! Une cage d’or apporta le petit vagabond ailé, indolent, languissant, énamouré, du lointain Pérou, sa demeure, à la Chaussée d’Antin. De la part de sa […]

Edgar Allan Poe – Conversation d’Eiros avec Charmion

Je t’apporterai le feu. Euripide. – Andromaque. EIROS. – Pourquoi m’appelles-tu Eiros ? CHARMION. – Ainsi t’appelleras-tu désormais. Tu dois oublier aussi mon nom terrestre et me nommer Charmion. EIROS. – Ce n’est vraiment pas un rêve ! CHARMION. – De rêves, il n’y en a plus pour nous ; – mais renvoyons à tantôt […]

Edgar Allan Poe – Colloque entre Monos et Una

Choses futures. Sophocle – Antigone. UNA. – Ressuscité ? MONOS. – Oui, très-belle et très-adorée Una, ressuscité. Tel était le mot sur le sens mystique duquel j’avais si longtemps médité, repoussant les explications de la prêtraille jusqu’à tant que la mort elle-même vînt résoudre l’énigme pour moi. UNA. – La Mort ! MONOS. – Comme […]

Edgar Allan Poe – Berenice

Dicebant mihi sodales, si sepulchrum amicoe visitarem, curas meas aliquaritulum fore levatas. EBN ZAIAT. Le malheur est divers. La misère sur terre est multiforme. Dominant le vaste horizon comme l’arcen-ciel, ses couleurs sont aussi variées, – aussi distinctes, et toutefois aussi intimement fondues. Dominant le vaste horizon comme l’arc-en-ciel ! Comment d’un exemple de beauté […]

Edgar Allan Poe – Aventure sans pareille dun certain Hans Pfaal

Avec un cœur plein de fantaisies délirantes Dont je suis le capitaine, Avec une lance de feu et un cheval d’air, À travers l’immensité je voyage. Chanson de Tom O’Bedlam[1] . D’après les nouvelles les plus récentes de Rotterdam, il paraît que cette ville est dans un singulier état d’effervescence philosophique. En réalité, il s’y […]

E. T. A. Hoffmann – Princesse Brambilla

Magiques effets d’un riche vêtement sur une jeune modiste. – Définition du comédien qui joue les amoureux. – De la smorfia des jeunes filles italiennes. – Comment un petit homme vénérable s’occupe de sciences tout en étant assis dans une tulipe et comment d’honorables dames font du filet entre les oreilles de haquenées. – Le […]

E. T. A. Hoffmann – Les Elixirs du diable- Histoire du capucin Medard

Jamais ma mère ne m’a dit quelle position occupait mon père dans le monde mais, si j’évoque tout ce qu’elle me racontait de lui dans ma plus tendre enfance, je suis enclin à croire que c’était un homme de beaucoup d’expérience et doué de connaissances profondes. De même, par ces récits et par quelques remarques […]

Denis Diderot – Regrets sur ma vieille robe de chambre

Regrets sur ma vieille robe de chambre ou Avis à ceux qui ont plus de goût que de fortune Pourquoi ne l’avoir pas gardée ? Elle était faite à moi ; j’étais fait à elle. Elle moulait tous les plis de mon corps sans le gêner ; j’étais pittoresque et beau. L’autre, raide, empesée, me […]

Telecharger Livre Gratuit ● PDF © 2021